Rosalie aime les fruits !!!

19 mai 2012

En avant, marche !!!

Rosalie continue sa métamorphose.

 
Poids stable, depuis 5 mois .

Il faut donc passer à la seconde étape maintenant : l'action.

Pour que le corps se dessine, fin de la passivité. Bouger, sentir, éprouver.Rosalie doit maintenant agir dans la chair. D'abord simplement, aller travailler à pied, se promener dans sa petite ville.

Des petits défis :Faire le tour du lac le vendredi avec une amie, une course, 6 km, pour l'esprit, le challenge, et l'heure matinale. Puis des mots. Un éveil, un réveil. PARTIR. Faire son sac. Fermer la porte et ne pas se retourner. Avancer, au rythme de son souffle. Et d'un baton.

 

« Au fond, c'est ça la solitude : s'envelopper dans le cocon de son âme,
se faire chrysalide et attendre la métamorphose, car elle arrive toujours. »
August Strindberg
(extrait de « Seul »)

 

 

metamorphose

 

Posté par bycapucine à 16:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]


15 avril 2012

Un an déjà

hello

 

Il y a un an, Rosalie prenait le large. Large dans son jean et large dans la tête, large dans les liens, large dans les rapports.

Rosalie est partie !!!

Parfois, elle n'a pas d'autre solution pour se protéger. Les kilos sont les révélateurs de sa douleur. Et finalement , dans la solitude, Rosalie se retrouve doucement. Mais elle ne souhaite pas revenir aux origines.

Partir, lâcher, abandonner, déserter, qu'importe le mot choisi. Mais respirer et échapper à l'oppression insistante, les demandes et appropriations mentales. Il ne s'agit pas de dépression.  Une absence bloggesque peut être autre chose qu'un malaise mental. Là il s'agissait d'échapper au morcellement, à la craquelure qui mène à la fellure.

Pourquoi ne pas simplement dire STOP ????

 

Mais parce que ce mot n'a jamais été transmis. On est le fruit d'une éducation. Dans la celle-ci, il n'y a jamais eu de limite. L'intimité n'a jamais été respectée : physique ou mentale, elle était piétinée, bafouée, par un climat d'appropriation, d'emprise, d'aspiration de la substance à la paille.

Comme un vieux chêne fagocité par le lierre et le champignon. Parasitée.


Dire STOP, chacun le fait avec ses propres moyens. Le silence en est un. Difficile pour ceux qui sont en face, mais pourtant chacun doit être respecté . Le pendant de cet empêchement c'est l'incapacité à évaluer ses propres limites. Ainsi disparaitre, c'est se soustraire au monde pour se redéfinir. De là, il est un petit peu plus facile de déterminer le bon du mauvais pour soi.


Mais concrètement, ça signifie quoi ce long discours????


Alimentation sans blé, sans lactose, de type végétarien

Résultats : 66.8 à la dernière pesée.

Autre résultat : la paix de l'esprit.


En cuisine, Rosalie aime les fruits *^_^*


amandier-planche-botanique-zoom

 

 

Posté par bycapucine à 11:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 avril 2011

Rosalie a la plage

plan_plage_leon

 

playa_vague

 

hilda_playa

Posté par bycapucine à 19:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Rosalie gonfle, dégonfle regonfle p^fffffffffff

Le corps est une machine bien réglée. Quand le cerveau contredit le dire, le corps dit la contradiction. Et j'enfle, je me gonfle, de dépit, d'ennui, d'envies, de remords de doutes et de culpabilité. Je ne veux surtout entendre des meuuuuuuuuuuh non, ce n'est pas vraiiiiiiiiiiiiiii, tu es jolie comme ça.

 

Rosalie a le dégout du mensonge, de la contradiction, des oui qui sont des non, des compliments qui sont des reproches masqués. Le rapport bienveillant à son propre corps, il se construit dès l'enfance, dans la bienveillance du regard familial. BINGO, tout raté. Lorsqu'on mesure 170, pour 54/56 kilos, c'est à ce moment là qu'il faut arrêter les remarques malfaisantes , bêtes et stupides sur la rondeur des fesses, la poitrine qui se forme et qui pèse, la puissance des muscles de la nageuse, en ne valorisant que le stupide gonflement du cerveau.

Mens sana in corpore sano, disait le philosophe.Et le coeur, et l'égo, et l'amour. ????

Sans bienveillance, amour inconditionnel et soutient, l'enfant devient une outre vide qui se remplit de ce qu'il trouve, le plus simple étant la nourriture. Ou le livre.

Rosalie est boulimique de livres, enragées de voir ce stupide divorce ne jamais cesser de presque se finir sans jamais y parvenir, et les reproches ou silences familiaux lui miner le moral.

 

Le téléphone ne répond plus. la ligne est temporairement en dérengement, et pour longtemps. Et certains seraient aimables de faire un peu plus de com afin que rosalie ne reçoivent pas de stupides appels au secours au milieu de la grande Landes, lorsqu'elle est loin de tout en train de chercher sa respiration pour se sauver de vous.

 

Oui, ceci n'est pas aimable, mais le ras le bol peut être encore pire. Plus de stérilet, pas de pilule, à vous maintenant d'essuyer les sautes d'humeur hormonales, qui ne font pas divaguer, loin s'en faut, mais qui repositionne un peu sauvagement les responsabilités de tout un chacun.

colere

Ca ne va pas mieux, le poids reste  stable, mais au moins, la colère ne montera pas plus aujourd'hui.

Rosalie Rosalie GRRRRRRRRRRRRRRRR

Posté par bycapucine à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2011

Rosalie ... dégonfle !!!

 

Bon, semaine difficile, Retrait d'un intrus qui c'était figé durant ces 5 dernières années, Un stérilet hormonal de la seule marque proposée sur le marché, et là, avalanche de constatations désagréables. Ca ne fait pas que du bien au corps ces choses là.

 

Quoiqu'il en soit, 68,8 ce matin, Rosalie se demande si effectivement, les 6 kilos de ces dernières années, sont liés à cet intrus, ou s'ils sont fonctionnels ???

no sé, mais suivant attentivement l'évolution de ces prochaines semaines.

 

 

 

Posté par bycapucine à 07:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


08 mars 2011

rOSALIE ... court

Rosalie au tournant de sa vie, (39 ans et une semaine), se voit sous un autre angle, plutôt grossissant.

Ventre mou, cuisse molle, mais fesse ferme, seins assez généreux, disons que le 95 C se remplit gentiment, doit tout de même reconnaître que le mou l'emporte sur le sensuel.

Enfin, qu'importe, c'est FAIT !!!!

 

AH AH AH

Rosalie a tenu 30 mn de course d'affilée. Après avoir fait une annonce publique sur FB (réseau social très connu), afin de ne pas pouvoir se regarder en face le lendemain si les collègues apprenaient qu'elle s'est défilée, Rosalie a tenu sa promesse à elle même.

 

AIE AIE

ça pique diraient les cousins. Mais c'est de la bonne courbature bien profonde, du gigotage de graisse superficielle, et surtout, du lachage de tension dans les trapèzes comme jamais; Mieux qu'une séance immobile dans un de ces nombreux centres de remise en forme pour quadra popotes et snobs. Et oui, Rosalie se morfond dans le loukhoum. Le complexe de l'odalisque l'écoeure enfin. S'allonger mollement sur une méridienne, lire de profondes pensées, en sirotant le thé. Que nenni !!!!

 

Rosalie a une furieuse envie de vivre, de retrouver son hyperactivité d'antan, son envie d'en découdre avec le monde, de se surpasser de s'étonner, de s'éprouver. Sans violence, avec humour et auto-dérision, mais aussi avec sueur et courbatures. Envie de se lever aux aurores pour profiter du lever du soleil, d'une forêt humide, de la nature frissonnante, de se coucher tôt le soir avec un bon livre, et de retrouver la mine reposée du début de l'année.

Envie aussi de suivre ses enfants sur les routes, dans les chemins, sur les sentiers rocailleux. Petits cabris agiles à la mère essoufflée, Rosalie se refait une pilule aussi pour vous attraper, vous chatouiller, et vous dépasser, tant que c'est encore peut être possible.

Envie de plaire, de séduire, d'être aimée, mais pas par pitié, ou en dépit de sa cellulite. Etre aimée et rendre fier. S'entretenir pour plaire. Pour prouver qu'elle se respecte, qu'elle remercie à sa façon les regards aimants, en se faisant jolie. Pas au moyen d'une parure quelconque qui dissimule. Non, oser être elle même, se regarder sans honte, et donc aimer être regardée. (pffffffiou, c'est beau, mais quel travail. Sysiphe et rOSALIE, même combat). Du moins tenter de se reprendre, s'investir et tenir.

 

Se sentir vivante, vibrante, aimante et aimée !!!

Bouge ton corps Rosalie, dans quelques mois, tout ces amas de gras qui gigotent quand tu cours ne seront plus que limbes de souvenirs.

 

 

HILDA_COURT

 

Rosalie Rosalie ... aie aie aie

Posté par bycapucine à 21:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2011

Rosalie .... PFFFFFFFF

69,7 KG .... 70,5 KG la semaine dernière !!!!

 

Et oui, bazar!!!

Les soucis, l'oubli, l'hiver, le pas envie, les repas vite et mal faits, la colère, le dépit, l'ennui, le moulinage intellectuel.

 

Bref, tout cela a fait de Rosalie une dame popotte toute molle !!!

 

Dépit!!!

 

Posté par bycapucine à 12:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 février 2011

Rosalie ongi ettori

Rosalie s'est promenée ce week end. Cambo, Ustarritz, Bayonne, Anglet, la Chambre d'Amour, Salies de Béarn of course. !!!

 

Enchanteur, rafraichissant, et ... perturbant

Rencontré en soirée, quelques spécimens masculins , de la race des surfeurs !!! Toujours aussi déroutant!

Une vie à attendre la vague, à la Brice de Nice, enfin, non, pas à ce point, puisque eux savent surfer. Mais avec une inscousciance, une distance face au quotidien, la société, le monde dans lequel ils vivent, qui est déroutante. C'est une sorte de fuite en avant, un imaginaire bien réel, celui de la vague, de la poudreuse, de la sensation, SEUL . Et les contraintes disparaissent, l'effort aussi. Le moins possible de recherche d'emploi, ou de tentative pour faire semblant.

Pire, rapporté par un employeur malheureux, la capacité du dit petit bonhomme, (28 ans, informaticien, au passage), à jouer avec son portable quand il doit faire la plonge ou racler la plancha. Avec innocence et fraicheur, sans perversion ni hypocrisie .

Comment peut-on lâcher à ce point? Refuser de se mêler à l'activité des hommes? Complexe de peter pan? A ce stade, Dame Odile le précisera peut-être, le refus est pathologique. Quelle mésavanture a pu transformer un brillant étudiant en affranchi de la vie? Comment expliquer que deux de ses oncles vivent ainsi, eux aussi?

 

Rosalie reste soufflée et sans réponse . Et sans juger non plus, Jiminy cricket !!!

Etrange ce que la société actuelle peut faire à ses enfants, en les empêchant de grandir.

Sur ce , zoup- la tra-la-la, un petit dessin animé pour finir les vacances.

 

vaguehokusai

 

Posté par bycapucine à 20:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

23 février 2011

Rosalie... prend le large

hildaplage

La vie n'est pas linéaire.
Elle est faite de petits chemins
Etroits sentiers,
Qui conduisent à de belles routes secondaires
Charmantes et enivrantes

La mienne se déroule près d'une belle côte
Plages blondes et belles vagues

Rosalie reprend de la maritime attitude
Et déjà l'air iodé lui chatouille les narines

Nouvelle vie,
Nouveaux horizons
Nouveaux appétits

Posté par bycapucine à 02:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2011

Rosalie ...fête saint valentin à sa façon

hildaguitare


Smoke on the waters

Posté par bycapucine à 19:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :